APPEL A LA GREVE GENERALE DES PROFESSIONNELS

Mardi 27 mars à 12H30 pour pique-niquer devant les locaux de la DDCS Immeuble Hasting à Rouen.

« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence ». Art. L 345-2-2 Code de l’Action Sociale et des Familles.

« Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée.» Art. L 345-2-3 Code de l’Action Sociale et des Familles.

Le Conseil d’Etat, dans sa décision rendue le 10 février 2012, reconnaît le droit à l’hébergement comme une liberté fondamentale. Malgré cela, ces derniers mois, dans de nombreuses villes de France plusieurs milliers de personnes ont été contraintes de dormir dehors bien qu’ayant sollicité le 115.

A la fin de l’hiver, lorsque les structures ouvertes pour la période de froid fermeront leurs portes, des milliers de personnes les rejoindront dans chacune des grandes agglomérations de notre pays. Cette situation est hors la loi, inacceptable et contre productive en termes de dépenses publiques.

Ces remises à la rue mettent à mal les projets de réinsertion formés durant l’hiver, condamnant les personnes à se dégrader physiquement et psychiquement, et à recommencer fatalement le cycle infernal de la recherche d’un hébergement ou d’un logement. Ces remises à la rue sont aussi contraires à la loi. Nous, professionnels de l’urgence sociale, ne pouvons l’accepter.

Parce que, dans les conditions actuelles, nous nous trouvons dans l’impossibilité d’effectuer les missions qui nous sont confiées (mise à l’abri, prendre soin et accompagnement social…)

Parce que nous ne voulons pas, par notre silence, être complices des disfonctionnements du dispositif,

LA COORDINATION NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE EN APPELLE À LA GREVE LE MARDI 27 MARS 2012

Nous demandons :

Conformément à la loi, la non remise à la rue des personnes hébergées dans le cadre du plan froid.

L’application immédiate de l’objectif « 100% des demandes d’hébergement satisfaites »

Un engagement concret en matière de création de formes de logements adaptés et donc un réel financement de la stratégie nationale du « logement d’abord ».

L’Etat se doit de calibrer le dispositif, à la hauteur de besoins qui explosent, la Cour des Comptes ainsi que le dernier rapport parlementaire sur le sujet le soulignent à juste titre.

Nous, professionnels de l’urgence sociale refusons d’abandonner sur le pavé des hommes, des femmes et des enfants dont on bafoue le droit à l’hébergement et au logement.

LE 27 MARS, EXIGEONS DE L’ETAT UNE POLITIQUE CONFORME A CE QUE L’ON PEUT ATTENDRE D’UN PAYS DE DROIT.

Le collectif 76 s’associe pleinement à cet appel et vous invite à être le plus nombreux possible à 12H30 pour pique-niquer devant les locaux de la DDCS Immeuble Hasting.

Les syndicats Sud et CGT ont déposé un préavis de grève nationale.

Le syndicat CGT de la ville de Rouen a déposé un préavis pour ce jour.

L’appel : Collectif du social – APPEL à une action le 27 03 2012