PENLY : la réaction d’EELV Haute-Normandie

Communiqué de presse d’EELV Haute-Normandie du 06.04.2012

Ce jeudi 05 avril, la centrale nucléaire de Penly a connu un incident significatif.

Une alarme incendie s’est déclenchée suite à un dégagement de fumée dans un local situé dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2. Les systèmes de sécurité se sont enclenchés et le réacteur s’est arrêté. Dans la soirée, EDF a informé l’ASN d’une fuite d’eau du circuit primaire au niveau du joint d’une pompe défaillante.
Aujourd’hui sur place, l’ASN, effectue une inspection qui permettra de mieux comprendre les causes et le déroulement de cet évènement.

Nous sommes néanmoins en droit de nous poser quelques questions :
– Comment se fait-il qu’une centrale réputée pour la fiabilité de ses installations connaisse un événement de cette nature ?
– Pourquoi une telle défaillance sur le circuit primaire n’a t-elle pas été anticipée alors que les évaluations complémentaires de sûreté devaient inciter l’exploitant à une plus grande vigilance ?
– Les règles élémentaires de sûreté et les exigences de maintenance, régulièrement rappelées par l’autorité de sûreté à EDF, ont-elles été respectées et appliquées ?

Nous souhaitons que la plus grande transparence soit garantie dans l’analyse et l’information sur les raisons et les conséquences de cet incident.
> Cet épisode pose aussi clairement le problème de la sécurité et de la disponibilité des réacteurs nucléaires. Avaries et arrêts de tranche contredisent chaque fois un peu plus le mythe d’une énergie abondante, disponible et sûre;  en 2012, la centrale de Penly devrait connaître 130 jours d’arrêt cumulés…
Force est de reconnaître que le nucléaire n’est ni fiable ni adapté à nos besoins.

Il est donc nécessaire de tourner la page pour construire, ensemble, un autre modèle énergétique, local, participatif et solidaire.

Contact presse : Myriam TOULOUSE 06 83 49 09 78 – Porte parole EELV 76

Lien vers le site d’EELV Haute-Normandie :

http://hautenormandie.eelv.fr/2012/04/06/epr-de-penly-un-incident-sans-consequence/