Transports: Plan investir pour la France – Une transition en devenir

Communiqué de presse

9 juillet 2013

Le Premier Ministre vient de présenter son programme « Investir pour la France » qui définit les grands projets d’investissement pour la prochaine décennie.

Concernant les infrastructures de transport, le Gouvernement s’est appuyé sur les propositions de la « Commission Mobilité 21 » remises au Premier Ministre le 27 juin dernier par son président Philippe Duron.

Le Premier ministre a annoncé que ce serait le scénario « ambitieux » qui serait mis en œuvre. Cela signifie que le programme d’investissement du Gouvernement reprend les grandes orientations de ce scénario avec, pour la Haute-Normandie, l’amélioration de la liaison de fret Serqueux-Gisors, la première phase de la LNPN (doublement du Mantois et nœud ferroviaire de Rouen) et la liaison A28-A13.

Les écologistes se félicitent de l’effort consenti en faveur du fret ferroviaire et du transport de voyageurs. Il s’agit d’ailleurs des propositions qui avaient été présentées par EELV lors du débat public LNPN.

En revanche, ils dénoncent avec force, si cela devait être confirmé, la décision du Gouvernement de retenir le projet d’A28-A13 et les autres projets autoroutiers en France. 

Les collectivités locales de notre Région n’auront pas les moyens de co-financer à la fois le nœud ferroviaire de la rive gauche de Rouen ET la liaison A28-A13. L’acharnement thérapeutique pour le contournement Est de Rouen met en péril la réalisation d’infrastructures utiles en faveur des transports collectifs.

Au moment où le Gouvernement déclare vouloir engager la transition écologique et énergétique du pays il est totalement incohérent d’accroitre l’effort d’investissement en faveur de la route qui passe de 10% de l’investissement total dans le scénario 1 à 25% dans le scénario 2.

Par ailleurs les écologistes refusent que ces investissements soient financés par la mise en place d’une fiscalité écologique dont l’objectif est justement de financer les alternatives à la route !

Cependant l’inscription de ce projet dans le Plan investir pour la France n’est pas une garantie de réalisation.  L’A28-A13 doit encore franchir de nombreuses étapes administratives et surtout trouver un financement privé puisque le projet doit être donné en concession. Rappelons qu’il y a moins d’un an le contournement Ouest de Strasbourg était abandonné devant l’incapacité du concessionnaire pressenti à finaliser le financement bancaire. 

Les écologistes resteront mobilisés jusqu’à l’abandon définitif de projet d’A28-A13 pour que les moyens publics soient consacrés à l’essentiel : le développement des alternatives à la route pour engager la France dans la transition écologique.

EELV Haute-Normandie
Fatima EL KHILI et Claude TALEBPortes-paroles

Région Haute-Normandie
David CORMANDPrésident du Groupe 
Jérôme BOURLETVice-Président de la Commission Transports

CREA
Cyrille MOREAUPrésident du Groupe 

Ville de Rouen
Jean-Michel BEREGOVOYPrésident du Groupe